Faune néo-zélandaise: le problème des animaux nuisibles

La Nouvelle-Zélande est, biologiquement parlant, un monde à part. Il n’existe aucun autre archipel de taille comparable qui soit aussi isolé. Au cours de ces quelques dizaines de millions d’années d’isolement, s’est développé un écosystème à part, malheureusement grandement menacé.

Avant l’arrivée des hommes,il n’y avait aucun mammifère en NZ, mis à part 3 espèces de chauve-souris endémiques et quelques mammifères marins. Aucun prédateurs donc, et les oiseaux avaient la belle vie! Ils ont prospéré dans cette nature accueillante, et certains ont peu à peu perdu l’usage de leurs ailes (les kiwis bien sur, mais aussi les wekas, moas, takahé…). Nombre d’entre eux nichaient ou nichent encore à même le sol.

Puis les Maoris ont débarqués, et les premiers rats ont envahis l’archipel. Les occidentaux ont suivi, avec vaches, moutons, lapins, cerfs, mais surtout chiens, chats, fouines, belettes, opossums… Tous ces prédateurs se sont rapidement développés, bien aidés par le manque de défense de la faune locale.

On estime à 50% le taux d’espèce d’oiseaux disparu depuis l’arrivée des hommes.

Pour empêcher la propagation de ces espèces et pour essayer de les éradiquer, le DOC (Departement Of Conservation) travaille d’arrache-pied.

L’Opossum d’Australie

C’est le symbole de l’animal nuisible. Contrairement à l’Australie, son pays d’origine, où il est menacé, il n’a aucun prédateur en Nouvelle-Zélande. Il se gave d’œufs et d’oisillons. En marquant son territoire, il détruit aussi de nombreux jeunes arbres endémiques.

Le DOC en tue 1 million tous les ans, en répandant différents types de poison un peu partout sur le territoire. On voit donc fleurir ce genre de panneaux:

Tout bon néo-zélandais se doit de participer à la lutte contre les opossums. En écraser un est un acte civique! La preuve, on trouve ces petites peluches représentant un opossum avec une trace de pneu sur le ventre!

Scratched possum

Les Rats

Les rats s’attaquent principalement aux œufs. Ils voyagent dans les cales des bateaux et sont donc très difficiles à contrôler.

Pour preuve, Ulva Island, dans l’archipel de Stewart Island, avait enfin été nettoyée de tout animaux nuisibles. Les oiseaux y vivaient « en paix » et c’était devenu un sanctuaire pour les observer. Mais en 2011, les rats, certainement débarqués depuis un bateau de plaisance, se sont multipliés à une vitesse folle. Le DOC est en train d’essayer de les éradiquer, en répandant du poison sur l’ile…

Les Hermines, Furets et Belettes

Certainement les plus dévastateurs pour la faune. Ils s’attaquent facilement à des oiseaux bien plus gros qu’eux.

En 2007, suite à un été chaud, les arbres (principalement les hêtres) ont produit 8 fois plus de graines que d’habitude. Les granivores (petits rongeurs, oiseaux) ont pullulé, pour le plus grand bonheur de leur prédateur, les hermines. Elles se sont multipliés, et ont migré vers des territoires jusqu’alors préservés. Capables de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres avec une portée de 6 petits, elles ont envahi les Fiordlands, au sud.

Pour préserver la faune locale, le DOC et d’autres associations ont placé plus de 500 pièges sur le tracé du Kepler Track. A terme, ils espèrent pouvoir implanter une barrière de pièges pour protéger le parc national des Fiordlands de futures invasions.

Le long du Kepler Track, on a donc pu voir ce genre de piège:

Présentation des pièges au départ de Kepler Track

2 entrées, et un œuf au milieu en guise d’appât. Certains d’entre eux avaient servi:

Une hermine prise au piège

Publicités
Cet article a été publié dans Faune et Flore. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Faune néo-zélandaise: le problème des animaux nuisibles

  1. Got dit :

    Voila une idée ! Tu peux créer un blog animalier voir animer une émission sur la faune !

  2. Guillaume dit :

    Intéressant comme article 🙂

  3. Didier Louis dit :

    trop mimi la peluche de l’opossum écrasé !
    bises
    Didier

    • Lo dit :

      Tu veux que je t’en ramène une Didier? 😉
      J’espère que tout va bien pour toi! N’hésite pas à me donner de tes nouvelles à l’occasion.
      Bises. Laurie

  4. marie dit :

    Ouaouh!!! Quel apport de connaissances!!!! lol
    Merci pour ces quelques infos super intéressantes… ça fait un peu flipper les panneaux de « warning poison » !!! N’hésite pas à nous redonner d’autres infos!
    bisous bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s